Remédier à la violence et améliorer le climat scolaire par la médiation

Classe, médiation scolaire

Etudiants – Médiation active

Aujourd’hui, 5 octobre, c’est la journée mondiale des enseignantes et enseignants de tous les ordres d’enseignement. Le thème retenu par l’UNESCO pour célébrer ces éducateurs est « Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants ». Cependant, ce n’est pas de cela que je veux vous entretenir. Pour enseigner en liberté, les enseignants ont besoin d’exercer leur métier dans un cadre qui offre sérénité et confiance. Or à l’école, la violence est multiforme et de surcroît, s’accroît.

La violence peut concerner les relations élèves-enseignants, élèves-élèves, élèves-administration, enseignants-administration, familles-administration, familles-enseignants et probablement d’autres combinaisons qui m’échappent. Ces relations peuvent être rendues difficiles par exemple, par le jugement négatif que les élèves portent sur certains enseignants ou sur leurs camarades qu’ils croient de mèche avec certains enseignants, le manque de formation des enseignants, le manque d’écoute ou le laxisme des administrations, la présence trop directive des familles ou alors leur démission totale et j’en passe.

 Pour y remédier, il est fait, de plus en plus, recours à la médiation, dans le but de favoriser une meilleure communication, une communication non-violente entre tous les acteurs. Certains établissements scolaires forment des élèves à la médiation pour résoudre les conflits entre élèves. Il est formé des enseignants aussi et même des membres de l’administration. Les familles aussi s’y engagent.

Au Bénin, il y a une prise de conscience de plus en plus grande du recours à la communication non-violente. À cet effet, l’ACNV-Bénin (Association béninoise pour la Communication non-violente) a vu le jour le 02 avril 2017. ACNV-Bénin est dirigée par Sœur Fleur Nathalie YASSINGUEZO, ssa, coach-formatrice, qui dirige par ailleurs le cabinet Saint Augustin de Formation, de Médiation et d’Accompagnement.

Vous voulez poser des questions ? Vous avez envie de commenter l’article ? Faites-le ci-dessous, s’il vous plaît ! Je vous répondrai avec plaisir.

Vous pouvez partager l’article, à votre guise, notamment au moyen de l’une des icônes situées ci-après ou avant le début de l’article. Je vous en remercie par avance.

Enfin, vous pouvez prendre rendez-vous, si nécessaire, au moyen du formulaire de contact qui se trouve non seulement en dessous de la bannière de ce blog, mais encore dans les rubriques « Venir en arbitrage » ou « Venir en médiation ».

Cotonou, le 05 octobre 2017

Elvire VIGNON, Avocate honoraire, Arbitre et Médiatrice

Mots-clefs : , ,

À propos Elvire VIGNON

Je vous aide à passer du conflit à la paix pour des affaires prospères par la convivialité, la confidentialité et la maîtrise des risques, dans le règlement de vos contentieux. Ces qualités vous sont offertes dans l’arbitrage et la médiation, processus faciles à mettre en œuvre. Vous pouvez vous accorder avec votre partenaire, pour cela, soit avant même la naissance du litige soit après la naissance du litige même lorsqu'une juridiction étatique a déjà été saisie. Le coût du processus, supporté à parts égales entre vous et votre partenaire, au début, vous met ainsi d'emblée sur le même pied d'égalité et renforce la qualité d'impartialité du médiateur ou de l'arbitre.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus